Mon approche

Plusieurs spécialités existent en psychologie, chacune apportant un éclairage et une lecture spécifique sur le développement et le fonctionnement humain ainsi que sur les facteurs et contextes qui peuvent l’influencer.

Des approches complémentaires en psychologie

Ma pratique s’ancre dans les approches suivantes, complémentaires les unes des autres :

Psychologie positive - DU de psychologie positive de l’université Grenoble Alpes - 2016

Depuis son origine, la psychologie s’est principalement construite sur l’étude des manques, des difficultés et des pathologies, au point d’en oublier parfois que la santé et le bien-être sont plus que l’absence de maladie.

La psychologie positive est un nouveau champ de recherche en psychologie qui prend le contre-pied de cette approche et étudie ce qui fonctionne bien, les ressources et les réussites. Elle vise non plus seulement à guérir mais aussi à améliorer la vie. Elle s’intéresse ainsi au bien-être, aux émotions, à l’optimisme, l’engagement, l’accomplissement, l’empathie, l’altruisme, la bienveillance, la résilience, la flexibilité mentale, la gratitude etc… Elle cherche dans ces différents et multiples domaines « les conditions et les processus qui contribuent à l’épanouissement ou au fonctionnement optimal des individus, des groupes et des institutions » (Gable S.L & Haidt J. 2005).

Il ne s’agit donc en aucun cas de pensée positive. Il ne s’agit pas non plus de nier les problèmes et les souffrances ou de vouloir les éviter mais de comprendre comment nous pouvons être plus forts pour y faire face, les surmonter et les dépasser.

 

Psychologie du travail et des organisations - Master 2 de l’université Lumière Lyon II - 2001

Une grande partie de notre vie s’articule autour des questions de formation, d’emploi et de travail.

La psychologie du travail s’intéresse à ces questions en étudiant leurs effets et conséquences sur nos vies : leur présence, parfois trop forte ou déséquilibrée, ou leur absence, source d’inquiétude ou d’insécurité, l’équilibre avec la vie personnelle, l’évolution ou la réorientation des carrières, les difficultés ou la souffrance au travail … Elle interroge, bien au-delà des activités et des compétences acquises, la personnalité, la motivation, l’autonomie, la gestion du stress, le sens du travail et son lien avec nos valeurs mais aussi le management, le leadership, la justice, les rôles, ….

Elle permet ainsi d’aborder ces différentes questions dans leur dimension individuelle mais aussi collective (équipes, groupes) et organisationnelle.

Psychologie sociale - Master 1 de l’université Lumière Lyon II - 1996

La psychologie sociale étudie l’individu dans ses interactions avec son environnement.

Elle éclaire la façon dont les individus construisent leurs avis et opinions sur eux-mêmes et sur les autres, comment ils s’influencent mutuellement et établissent des relations les uns avec les autres … Elle interroge les représentations, les perceptions, la communication, les questions d’identité, la temporalité, les processus d’influence, l’organisation et le fonctionnement des groupes …

Elle est ainsi une aide précieuse à la compréhension et à l’adaptation de nos réactions et de nos comportements tant au niveau individuel que collectif.

Des formations complémentaires

J’ai souhaité enrichir mon parcours universitaire par des approches et formations complémentaires afin de développer mes connaissances et perfectionner mes pratiques :

Approche systémique Centrée Compétences (Association Alternatives – 2016)

En lien avec la psychologie positive, l’ACC propose de quitter une approche centrée uniquement sur les problèmes, leurs causes et leurs résolutions. Elle propose d’interroger et de modifier nos perceptions et interprétations des situations pour nous ouvrir à de nouvelles perspectives et à des dynamiques de développement et de changement.

L’ACC aide la personne à interroger sa lecture de son environnement et à questionner ses modes de fonctionnements afin de savoir si ceux-ci lui sont utiles et aidants, ouvrant des champs de possibles, ou au contraire les limitant. L’ACC quitte ainsi le domaine du « pourquoi », tourné vers le passé, pour s’intéresser au « comment », et avant tout au « comment être mieux » ici et maintenant. Pour cela elle s’appuie sur les ressources et les réussites déjà présentes et disponibles chez la personne. Elle propose des techniques d’entretien visant à ouvrir un espace de coopération et de collaboration entre la personne et l’intervenant.

L’intervenant, par son questionnement, accompagne la personne dans la découverte de ses ressources et l’émergence des solutions ou adaptations qui font sens pour elle et lui sont bénéfiques.

Explicitation (Grex – P. Vermersch - 2012)

L’explicitation est une technique d’entretien permettant à une personne de découvrir les contenus détaillés et les éléments constitutifs d’actions qu’elle a menées ou de situations qu’elle a rencontrées mais « dont elle ne sait pas encore qu’elle les connait et croit même savoir qu’elle ne les connait pas » (P. Vermersch, 1994).

L’intervenant guide la personne par un questionnement précis dans l’identification et la verbalisation du déroulement détaillé et spécifique de ses actions. L’explicitation lui permet ainsi d’accéder aux connaissances et ressources qu’elle a mobilisées mais qui étaient jusque-là restées inaccessibles à la conscience car totalement intégrées et implicites.

Son utilisation peut permettre à la personne de dépasser le stade de la connaissance de soi pour se tourner vers une démarche de conscience de soi, l’ouvrant ainsi à de nouvelles découvertes et de nouvelles perspectives et venant soutenir son envie et sa capacité de mise en action.

 

Autres stages

Pleine conscience – MBSR :

Le programme MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction ou Programme de Réduction du Stress basé sur la Pleine conscience) est un programme validé scientifiquement pour diminuer le stress et l'anxiété à partir des techniques de la méditation de pleine conscience.

La pleine conscience est une technique laïque de méditation qui vise « à porter son attention intentionnellement, au moment présent et sans jugement, sur l’expérience qui se déploie instant après instant » (Jon Kabat-Zinn). Sa pratique régulière permet de faire baisser le niveau de stress et d’anxiété perçu et de réduire les comportements et réactions automatiques ainsi que les ruminations. Elle permet d’augmenter le contentement et le calme intérieur et de développer nos capacités d’attention, d’adaptation et de relations par une attitude plus ouverte et positive.